Les concepts pertinents

Afin de procéder à une réflexion approfondie sur l’incertitude et sur son impact au sein de l’organisation, les Auteurs ont eu recours à des concepts qui traduisent la spécificité et la singularité de leur développement cognitif.

 

Certains de ces concepts sont les suivants : 

 

Société de l’Incertitude

 

Les Auteurs eux-mêmes la définissent de la manière suivante : « société qui acte la dissolution progressive et définitive de la société patriarcale et qui dévoile l’omniprésence, tout aussi définitive, de l’Incertitude.»

 

Perturbation irrémédiable du processus identificatoire traditionnel

 

Le processus traditionnel qui préside à la construction des identités, personnelle et collective, au sein d’une organisation se trouve voué à être constamment et irréversiblement perturbé sous l’effet des turbulences produites par la société de l’Incertitude.

 

Idéal technique

 

Les Auteurs placent sous cette expression les développements techniques qui ont pour effet d’accroître le sentiment d’Incertitude parce qu’ils sont susceptibles de modifier l’équilibre psychopolitique au sein d’une organisation.

 

Cette modification d’équilibre est causée par des turbulences aléatoires, imprévisibles et irréversibles que les Auteurs ont choisi de classer en plusieurs catégories aux fins de développer leur raisonnement. Les catégories retenues dans leur réflexion sont les suivantes :

 

ü La libération de l’énergie nucléaire

 

ü L’informatisation y compris les recherches sur l’intelligence artificielle

 

ü La réalité virtuelle

 

ü La mondialisation et la prolifération des informations

 

ü Les atteintes aux écosystèmes et à la biosphère

 

ü Les recherches biomédicales y compris les risques de manipulation génétique et de pandémie

 

Tétragramme des doubles contraintes de l’Idéal technique

 

Ce sont les deux dialogiques suivantes : celle de l’ordre et du désordre ainsi que celle de la puissance et de l’impuissance.

 

Triade des paradoxes coactifs

 

C’est le groupe des trois paradoxes interconnectés suivants : le rapprochement et l’éloignement, l’ouverture et la fermeture ainsi que la présence et l’absence.

 

Corollaires de la société de l’Incertitude

 

Ces corollaires sont les facteurs qui entravent l’efficacité auto-organisationnelle du système-entreprise, de par les réactions défensives qu’ils entraînent. Ce sont justement ces réactions d’autodéfense qui perturbent la gestion efficace de l’Incertitude. Les corollaires proposés par les Auteurs sont les suivants :

 

ü L’obsolescence de tout héritage

 

ü La superfétation de tout testament

 

ü La culpabilité

 

ü L’affectation du système de représentation

 

ü La perturbation du sentiment d’identité

 

Triade de gestion de l’organisation de l’Incertitude

 

Ce sont les trois composants suivants : la gestion du Tétragramme des doubles contraintes de l’Idéal technique, l’ensemble formé par l’assertivité individuelle et l’assertivité groupale ainsi que la Relation partenariale de reliance réciproque.

 

Système erratique d’interdépendance fonctionnel

 

L’organisation est définie comme étant un ensemble autonome et cohérent, un construit social évoluant dans un environnement imprévisible. Cet ensemble autonome abrite des acteurs qui dépendent les uns des autres pour la réalisation d’objectifs communs.

 

Incertitude avec « I » en lettre capitale

 

La lettre capitale symbolise la clôture opérationnelle de l’univers cognitif proposé par les Auteurs. C’est la circonscription qui découle de la sélection de concepts jugés relevants, de variables et de facteurs explicatifs. C’est leur articulation dans un raisonnement théorico-pratique à prendre dans toute sa singularité.

 

 

 

 

Immanence !

Notre société de capital-investissement est construite autour de l’identité humaine et de sa psychologie comportementale.