Thermodynamique non linéaire

Dans leur entreprise visant à générer un appareil théorique à caractère scientifique qui puisse être appliqué dans la gestion quotidienne de l’incertitude au sein des organisations, les Auteurs ont observé les règles qui guident habituellement les travaux scientifiques en matière de méthodologie et d’épistémologie. Ils on fait appel à la pensée abstraite et à des protocoles rigoureux pour traduire les relations puissantes entre les variables qu’ils ont jugées pertinentes à la suite de leur profonde analyse.

 

Les Auteurs ont adopté une perspective thermodynamique pour développer l’appareil théorique proposé. Ils ont tiré leur inspiration des travaux de scientifiques qui ont défendu l’idée selon laquelle la thermodynamique psychosociale peut être exploitée avec fruit. Selon cette idée, la thermodynamique non linéaire peut être exploitée avec l’objectif de modéliser les systèmes sociaux.

 

Le Professeur Ilya Prigogine a probablement été un influent inspirateur de cette perspective thermodynamique.

 

Ayant exploité l’analogie offerte par la théorie des systèmes dynamiques pour modéliser les relations entre les variables jugées pertinentes, les Auteurs sont arrivés à la conclusion que le parcours auquel doivent faire face les systèmes psychosociaux confrontés à l’Incertitude sont aléatoires, imprévisibles et irréversibles.

 

Nonobstant ces caractéristiques, l’Incertitude peut particulièrement être utilisée comme ressource pour renforcer les objectifs entrepreneuriaux, managériaux et stratégiques de n’importe quelle organisation à travers au moins les trois concepts suivants :

 

ü Stratégie paradoxale – cette approche incarne le refus de procéder à des choix définitifs étant donné l’imprévisibilité des événements, bien qu’il y ait un objectif stratégique prééminent au moment où la décision est prise

 

ü Labyrinthe du temps – le concept selon lequel le temps suit une continuité qui dépend de convolutions qui, elles-mêmes, ne sont pas soumises à la chronologie ; une approche labyrinthienne de la gestion du temps est nécessaire pour traiter les fluctuations et les bifurcations qui mènent à une nouvelle structure dissipative : un nouvel équilibre temporaire   

 

ü Modélisation récursive – le caractère temporaire de l’équilibre atteint après chaque décision stratégique met le management de toute organisation dans l’obligation de modéliser récursivement les relations entre les paramètres jugés pertinents, en prévision de nouvelles fluctuations ou bifurcations

 

 

Immanence !

Notre société de capital-investissement est construite autour de l’identité humaine et de sa psychologie comportementale.